Week-end d’échange entre boursiers et mentors à Paris sur le thème de la FrenchTech (mai 2016)

Retour

La Fondation a tenu son 17 ème week-end d’échange entre boursiers et mentors à Paris le 20 mai 2016 sur le thème de la FrenchTech

copie-de-img_3926 

Cette année le thème de notre week-end a étél a FrenchTech. En plus des échanges personnels entre les boursiers et les mentors 6 invités sont venus nous en parler.

francois-bourdoncleFrançois Bourdoncle

Big Data et révolution numérique

Ou les risques et opportunités de l’utilisation des données personnelles et les enjeux économiques qui en découlent.

 

Garder le contact direct avec ses clients est critique pour le développement de son entreprise. (ex : le vendeur de la boutique de CD vs. Apple).

Depuis 1980, nous sommes passés d’un business B2B à B2C et évoluons maintenant dans un modèle hybride: B2B ET B2C.

Le monde industriel a évolué vers un modèle extrêmement capitalistique, des monopoles mondiaux (Uber, Airbnb, GAFFA,…)

Il y a intégration verticale du client final jusqu’au système de production et aux technologies de base (exemple Apple fait ses propres microprocesseurs).

Remplacement des partenariats par la co-opétition (coopération + compétition) et les écosystèmes de plateformes.

Le capital est facilement à disposition grâce aux faibles taux d’intérêt, aux valorisations boursières démesurées (ex : Uber 8,2G$ sur une valorisation de 62G$, Airbnb 2,3G$ pour une valorisation  de 25,5G$)

L’innovation technologique est marginale dans la valeur perçue par le client final. La valeur d’innovation d’usage est plus importante, et quand il n’y a plus de barrière sur les brevets, la barrière est mise par l’argent (prophétie auto-réalisatrice : ce qui va réussir est ce sur quoi on met beaucoup d’argent).

henri-jannetHenri Jannet – Président de BADGE

Les Business Angels des grandes écoles, BADGE

Montants moyens investis par Business Angel :

France : 114 000 € (pour info USA : 400 000 $)

Un réseau national fédérant des associations de business angels : France Angels ; et de nombreux réseaux dynamiques. L’émergence de réseaux de femmes entrepreneurs et femmes BA.

Une multiplication des BA par 10 en 15 ans (objectif ~10000 en 2015)

Des incitations fiscales :

Exonération d’impôt sur le revenu de 18 % jusqu’à 9 000 € par personne et par an, pour des investissements dans des PME de moins de 5 ans

Exonération d’impôt sur la fortune de 50 % jusqu’à 45 000 € par personne et par an pour l’investissement dans les PME.

matthieu-somekhMatthieu Somekh

Développements sur le campus de Saclay (Fondation de l’X)

  • Nouveau bâtiment pour l’incubateur depuis l’été 2015.
  • Un Fablab ou espace de prototypage.
  • Espace de co-working, lié aussi aux start-ups parisiennes.

Depuis 1992, X-Tech  a une pépinière d’entreprises, de start-ups connectées aux labos, et a évolué vers un incubateur. L’accompagnement est sur 2 à 3 ans et nous avons actuellement une douzaine de start-ups.

Quelques chiffres :

70 projets en 2015. 300 entrepreneurs 280 start-ups comme réseau préexistant. 224 startups créées durant les 5 dernières années. Inclut 48 pour 2015.

Suivre ce lien pour plus d’information : L’École polytechnique lance son accélérateur

copie-de-img_3884Sacha Loiseau

Mauna Kea, Imagerie médicale

Ancien X, Sacha c’est lancé dans l’application médicale de technologies développées pour l’astronomie : Faire venir le microscope et tout le labo microscopique dans le corps du patient : cellvizio®. Les plus petits font 0,8mm (via endoscopes, aiguilles, cathéters..).

Cette technologie permet de réduire les coûts car 40% des patients souffrant de problèmes du pancréas, subissent des interventions chirurgicales inutiles. L’endoscope à ultrasons permet de mieux analyser les kystes pancréatiques.  Cette technologie rend l’anatomo-pathologie archaïque.

100M€ levés depuis 15 ans.  490 systèmes implantés dans le monde dans 40 pays. Problèmes d’approbation de la méthode et de son remboursement en France alors que les USA ont donné une réponse favorable en 6 mois.

Stade où  l’on doit arrêter la commercialisation en direct et signer des alliances avec de grands partenaires, Siemens, EM Cook Medical, Fujifilm medical systems.

Voir le site de Mauna Kea pour plus d’information


hugo-mercier-2Hugo Mercier –
Co-founder & CEO de Rythm

 « Rythm :  brain science for humankind » Neurosciences, et spécifiquement sommeil

L’objectif est d’inventer un objet pour induire le sommeil profond. Et au-delà améliorer l’efficacité du cerveau, et les algorithmes d’apprentissage.

Dreem est le premier objet connecté actif qui améliore la qualité du sommeil. Les autres moyens sont souvent chimiques et addictifs.

Une plateforme d’outils actifs sur le sommeil est annoncée pour janvier 2017 et doit être distribuée dès mai 2017.

La start-up a 50 employés dont 10 à San Francisco pour le design et le marketing. Une quinzaine d’X font partis de l’équipe et 20 brevets ont été déposés.

De nombreux partenariats sont en place avec des neuroscientifiques du meilleur niveau.  (ENS Ulm & Telecom Paristech,  Stanislas Dehaene pour l’INSERM,…)

La première levée de fonds a été de 11M€ et une seconde levée est en cour.

Liens : https://rythm.co/


paul-francois-fournierPaul François Fournier –
Directeur innovation chez Bpifrance

L’activité de BPI France pour les start-ups

la BPI est devenue très performante et complémentaire des business angels pour les financements de projets de start-ups.

« Bpifrance accompagne les entreprises pour voir plus grand et plus loin et faire émerger les champions de demain.  De l’amorçage jusqu’à la cotation en bourse, du crédit aux fonds propres, Bpifrance offre, dans votre région, des solutions de financement adaptées à chaque étape de la vie de votre entreprise »

Voir le lien suivant : http://www.bpifrance.fr/Bpifrance/Nos-metiers/Financement

Partager sur